LES MOUSQUETAIRES AU COUVENT

Du 1er au 6 Août 2017

 -

Inspiré de l'Opérette de Louis Varney

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Proposé, adapté et mis en scène par

Clair Arthur

Coordination et assistant à la mise en scène

Emmanuel Petit

Régie Son 

Dominique Petit

Alban Cayrol

Décors

Clair Arthur, Alex Duhoux, Bernard Thomeret, Emmanuel Petit, Jean-Marie et les bénévoles

Costumes

Sophie Legras

                (Du magasin "Aux bonheurs de Sophie - Vittel)     

et l'équipe des bénévoles           

Régie Lumières

Jérôme Wareshagin  

 -

 

Les Mousquetaires au couvent est à l'origine une opérette de Louis Varney

Sur un livret de Jules Prével et Paul Ferrier

Créée à Paris (aux Bouffes Parisiens) le 16 mars 1880

Elle est basée sur un vaudeville d'Amiable de St Hilaire et Dupont, "L'habit ne fait pas le moine".

 

 

Acte I
À l’hôtellerie du Mousquetaire gris règne une ambiance électrique, des marchandes se mêlant aux mousquetaires qui narguent les bourgeois, au grand plaisir de Simone et Léonie, les servantes. L’armée est mobilisée car le cardinal de Richelieu, qui doit passer par la Touraine au retour du siège de La Rochelle, craint une conspiration.

Les deux frères abbés Bridaine arrivent, à la recherche de leur ancien élève, le mousquetaire Gontran de Solanges. Il a été averti de sa mélancolie subite par le capitaine Narcisse de Brissac. Gontran avoue qu’il aime une pensionnaire des Ursulines, Marie, nièce du gouverneur de Touraine.

Seuls hommes à pouvoir entrer dans le couvent, les abbés consentent à remettre une lettre à la jeune fille.  

Un bal s’apprête lorsque paraît le comte de Pontcourlay, gouverneur de Touraine. Précédant le cardinal, le fonctionnaire demande aux Bridaine d’aller dire à ses nièces Marie et Louise le sort que leur réserve la raison d’État prendre le voile dans les deux jours. Puis le gouverneur oblige l’aubergiste Pichard à héberger deux moines pèlerins de passage, en dépit de leur état peu lucratif de moines mendiants : ils sauront prêcher la renonciation aux pensionnaires des Ursulines. La fête reprend son cours, sans égard pour le repos des saints hommes, tandis que les deux Bridaine annoncent à Gontran le sort qui attend sa belle.

Brissac conçoit le moyen de parvenir jusqu’aux jeunes filles : Gontran et lui quittent l’auberge sous les frocs des moines, sans rien dire à Bridaine et en laissant la porte des pèlerins sous la garde des autres mousquetaires.

 

Acte II
Dans la salle d’étude du couvent, la dictée des pensionnaires est interrompue par la mère supérieure qui annonce deux révérends pères envoyés par le gouverneur. Avant de se confesser à eux, les pensionnaires doivent faire leur examen de conscience. Marie est la plus sincère dans l’exercice car elle est amoureuse d’un mousquetaire inconnu.

Les saints hommes paraissent et tandis que Gontran se fait reconnaître de Marie, Brissac avise la piquante Louise.
Les pensionnaires partent pour le réfectoire, laissant seuls les révérends. Affamé, Brissac fouille les pupitres et découvre l’examen de conscience de Marie : Gontran y apprend l’amour qu’elle lui porte. Brissac obtient de la supérieure un bon repas afin d’être en condition pour prêcher.

Craignant une folie de Gontran, les Bridaine sont venus prier Marie de lui écrire qu’elle prend le voile. Le sacrifice coûte à la jeune fille qui se sait aimée. Les Bridaine démasquent les faux pèlerins : si Gontran est troublé par la lettre de Marie, Brissac est très égaillé par son festin. Son prêche sur l’amour ravit les pensionnaires et épouvante les religieuses.

 

Acte III
Dans la cour du couvent, Gontran organise l’évasion des jeunes filles avec les mousquetaires postés dehors. Après la récréation des pensionnaires, Brissac parvient à faire connaissance avec Louise, décidément très à son goût.

Simone vient réclamer les abbés Bridaine : où est Brissac et que faut-il faire des pèlerins découverts ficelés dans leur chambre ? 

Gontran l’envoie chercher Marie et une entrevue permet aux amants d’organiser leur fuite. Louise les surprend et exige d’être enlevée avec sa sœur, au grand plaisir de Brissac. Une échelle leur permettrait de filer si Bridaine ne survenait inopinément, puis le gouverneur en grande pompe...

_______________________________________________________________________________________________________________________________

 

Restauration rapide (sucré / salé) et animations sur place avant et après le spectacle 

-

Spectacle à 21h30 chaque soir

( du mardi au dimanche )

+ 1 représentation supplémentaire le dimanche à 15h !

 

_________________________________________________________________________________________________________________________________

 

TARIFS 

Au guichet les soirs de spectacles sans réservation

Adultes : 18 € / Enfants (jusqu'à 15 ans) : 10 €

 

-

 

TARIFS PRÉFÉRENTIELS

En réservant vos places à l'avance (PLACEMENT LIBRE)

Adultes : 15 € / Enfants (jusqu'à 15 ans) : 9 €

-

Familles

(à partir de 1 adulte + 1 enfant jusqu'à 15 ans)

Adultes : 13 € / Enfants (jusqu'à 15 ans) : 7 €

-

Groupes

(à partir de 10 personnes)

Adultes : 13 € / Enfants (jusqu'à 15 ans) : 7 €

-

POUR RESERVER VOS PLACES

03 29 09 91 94

ou

Par courrier (voir rubrique contacts)

ou

Réseau France Billets

FNAC / CARREFOUR / GEANT / MAGASIN U / INTERMARCHE

-

Réseau Ticketnet

VIRGIN MEGASTORE / AUCHAN - CORA / E.LECLERC / CULTURA

 

Le spectacle se joue au centre du village de Monthureux     (Parking gratuit assuré)